julien chabbert

Le C.V. lourd de diplômes ronflants (de ceux qui mènent, par exemple, à se présenter face aux Français), j’ai, six années durant, tiré les élastiques de mes souliers blessés le long des routes obscures de l’édition à compte d’auteur. Ce qui devait n’être qu’une douce bohème est devenu un gagne-pain dur. La coupe aussi pleine que la bourse, j’ai alors quitté mon poste et m’applique maintenant à vider les deux avec tout le panache dont je crois être redevable à l’égard de la littérature.

Lecteur j’étais, lecteur je suis redevenu. Des pieds à la tête.

Auteur je n’étais pas, auteur je ne suis pas devenu. Un jour, peut-être…

Fermer le menu
vel, porta. libero massa non velit, dolor. adipiscing ut libero